Blog

Les filles atteintes de diabète de type 2 courent un risque plus élevé de SOPK

Une étude scientifique révèle qu’environ une fille sur cinq atteinte d’un diabète de type 2 souffre également d’un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Ce lien trouverait son explication dans une hormone bien précise : l’insuline.

Powered by WPeMatico

Désolé, les commentaires ne sont plus admis pour le moment.

You dont have permission to register